Vous avez de la difficulté à mettre vos limites? Voici quelques pistes pour vous aider.


Il nous arrive tous à l'occasion de dépasser nos limites. Nous le faisons parfois sans nous poser de questions, tel un automatisme. Ce n'est qu'avec du recul que nous pouvons constater que nous en avons trop fait, soit à cause de nos nombreuses responsabilités ou que nous avons répondu aux multiples demandes des autres. Nous devenons alors fatigués car nous avons oublié quelqu'un d'important dans l'équation, nous-mêmes. Malgré les efforts pour rectifier le tout, nous recommençons. Pourquoi faisons-nous cela? Comme nous sommes tous différents, les raisons diffèrent selon chacun. Explorons quelques unes de ces raisons. Premièrement, il est évident que nous avons tous des responsabilités essentielles dont nous ne pouvons déroger. Pour ce qui est du reste, je vais tenter de vous aider à voir plus clairement vos fonctionnements. Nous tenons tous à nos proches et face à leurs demandes, il peut être difficile de refuser, de dire non. Par exemple, si nous n'avons pas envie d'accepter une invitation et que nous le faisons quand même, on se met ainsi de côté pour prioriser les besoins des autres. Quand nous faisons cela, nous ne sommes pas en train de nourrir l'amour de nous-même, car nous ne respectons alors pas nos besoins et nos limites. Derrière cet élan de dire ''oui'' même si nous en avons pas envie, il peut y avoir la peur de déplaire, d'être rejeté par cet ami(e), de créer une dispute, de perdre la relation, etc. Comme nous ignorons parfois ce que sera la réaction de l'autre, ça peut devenir insécurisant de mettre ses limites. C'est souvent ces principales peurs qui nous incitent à agir contre notre gré. L'important est d'en être conscient. Lorsque vous serez dans une situation semblable, prenez un moment pour regarder vos peurs, pour en prendre conscience en vous observant. C'est là votre piste. Lorsque vous aurez identifié votre principale peur, vous pourrez faire le choix conscient d'accepter ou de refuser l'invitation. Vous n'agirez plus par automatisme. Si vous ressentez le besoin de vous sécuriser, il peut être pertinent de vérifier avec la personne concernée. Voici un exemple de vérification: ''J'ai bien envie d'accepter ton invitation mais je suis trop fatigué(e) en ce moment. Ça me rend nerveux(se) de te dire non et j'aimerais vérifier avec toi si tu m'inviteras quand même la prochaine fois.'' ou ''J'ai peur de te dire non et qu'à cause de cela, tu n'aies plus envie de me voir. Est-ce que c'est le cas?'' ou encore: ''J'ai bien envie de passer la soirée avec toi et comme je suis un peu fatigué(e), je partirai vers 21h00. J'aimerais vérifier avec toi si ça t'offusques?'' De cette façon, nous aurons l'heure juste et ça évitera d'entretenir des scénarios imaginaires. Notre limite sera ainsi mise en relation avec l'autre. Ça favorise une communication authentique et la satisfaction de nos besoins.


Je suis consciente que dépasser ses peurs n'est pas toujours facile. Vous pouvez commencer à vous sécuriser auprès des personnes dont vous vous sentez le plus en confiance. À force de le faire, ça deviendra une habitude et il vous sera plus facile de mettre vos limites. Cela vous permettra aussi d'être entendu en relation et de recevoir la compréhension de votre entourage. Il est aussi important d'accepter que nous avons des limites et que nous ne pouvons pas tout faire. L'acceptation permet d'assumer nos besoins et c'est une étape essentielle vers le respect de notre rythme.

Je vous souhaite une belle exploration de votre monde intérieur qui vous guidera vers la prise en charge et la satisfaction de vos besoins! Karine


© 2020 Karine Lapointe - Tous droits réservés