Les croyances qui nous empêchent d'être libres



Je vous partage aujourd'hui mon expérience d'une journée de retraite où la méditation, le yoga et le coaching étaient à l'honneur. Je me suis offerte ce cadeau, ce temps d'arrêt pour m'intérioriser, revenir à ce qui m'importe ; c'est-à-dire la relation aux autres, à mon développement personnel et au moment présent. Je suis revenue de cette journée épanouie, connectée à moi et aux autres, calme et énergisée. Cette journée s'est déroulée dans un merveilleux lieu qui est Le Chaînon. Je suis touchée de voir que, depuis 85 ans, Le Chaînon aide les femmes qui vivent des difficultés en leur offrant écoute, support, accueil et soutien. J'étais heureuse d'être là, dans ce lieu où l'amour et l'entraide règnent.



La respiration, notre alliée

Ce que j'ai retenu de cette journée, est l'importance de cultiver l'équilibre entre le mental et le corps. Nous avons donc débuté la journée par une méditation, afin d'habiter et d'être pleinement conscient de notre corps. Bien souvent, nos pensées nous préoccupent, prennent de l'espace et nous pouvons donc devenir déconnecté de notre corps. La respiration permet d'y revenir. Le calme s'installe, les pensées s'estompent afin de redevenir conscient de ce qui nous habite, de ce qui nous entoure; ce qu'on appelle la pleine conscience. Lorsque les pensées défilent à toute vitesse, qu'ils nous envahissent et que tout s'agite, notre respiration est notre alliée. Rappelez-vous dans ces moments de prendre quelques grandes et profondes respirations pour revenir à vous.


Les croyances limitantes

Ce que j'ai beaucoup aimé de cette journée est d'avoir entendu le partage des autres femmes qui étaient présentes. Chacune d'entre elles s'est montrée authentiquement, a parlé de son vécu et est sortie de l'isolement. J'ai été touchée par ce qui nous reliait tous, le besoin d'être soi-même. Nous pouvons parfois entretenir des croyances qui nous limitent et nous empêchent de toucher à notre liberté intérieure. Nous avons donc transformé une croyance limitante en croyance ressource. Une croyance limitante est une vue de notre esprit qui nous fait croire que l’on n’est pas capable de faire certaines choses ou encore, une croyance erronée dont nous avons la conviction qu'elle représente la vérité. Elle nous vient le plus souvent de notre éducation ou de nos expériences passées. Ces croyances nous retiennent dans des situations qui nous empêchent d'exploiter notre plein potentiel. Nous pouvons par exemple avoir comme croyance limitative que nous sommes responsable du bonheur des autres. Cette croyance peut mener à l'oubli de soi, à la négation de nos besoins; ce qui a comme impact possible que nous priorisons les besoins et les attentes des autres. Nous devenons au service des autres alors que pendant ce temps, qui s'occupe de nous? C'est saisissant de voir tout l'impact que peut entrainer une croyance. Les croyances limitantes ont des impacts négatifs et nous empêchent parfois de passer à l'action. Est-ce que vous portez une croyance qui vous empêchent d'être vous? Quels sont les impacts que cette croyance a dans votre vie?


La croyance ressource, un pas vers notre liberté intérieure

Ce qui est rassurant, est que nous avons le pouvoir de transformer ces certitudes en croyances ressources. La croyance ressource permet de se libérer de l'emprise de notre croyance limitante et d'être guidé vers un mieux-être intérieur. Si par exemple, je porte la croyance que je suis responsable du bonheur des autres et que je transforme cette croyance par celle-ci: je prends soin de moi et les autres sont responsables de leur bonheur. Nous remettons ainsi la responsabilité aux autres et cela a comme impact d'apporter une certaine libération et donc, le poids de la responsabilité disparaît. L'effet de cette nouvelle croyance est complètement différente, elle est positive et invite à prendre soin de soi au lieu de prendre en charge les autres et s'oublier. Toute croyance s’installe par la répétition. C’est de cette manière que s’est installée la croyance limitante et pour que la croyance ressource prenne le dessus, elle doit suivre le même chemin. Je vous invite donc à vous répéter votre nouvelle croyance, la ressentir dans votre corps, vous nourrir de son effet positif et libérateur. Il est possible qu'au début, vous éprouviez de la difficulté à croire votre nouvelle croyance, ce qui est tout à fait normal. Ne vous découragez pas, cela demande de la répétition et du temps.


Qu'est-ce qui se cache derrière notre croyance?

Il est possible que derrière votre croyance limitante, se cachent des peurs et des besoins. Je vais continuer avec mon exemple cité plus haut. Si vous portez la croyance que vous êtes responsable du bonheur des autres, prendre soin de votre entourage peut combler le besoin d'être aimé, vous apporter de la valorisation et nourrir votre estime personnel. Si vous ne le faites plus, vous pouvez alors vivre la peur de perdre ce que cela comble dans votre vie et aussi celle de perdre l'amour des autres. Ces façons de satisfaire vos besoins relationnels vous créent des responsabilités qui ne vous appartiennent pas et vous empêchent d'être vous-mêmes. Il y a d'autres façons de combler ces besoins sans que cela ait des impacts négatifs dans votre vie et cela débute par l'introspection. Je tiens à préciser que je ne parle pas ici de bienveillance, qui est d'être indulgent, gentil et attentionné avec les autres mais je fais plutôt référence à la tendance à prioriser les besoins des autres avant ses propres besoins. Lorsqu'un ami aura besoin de votre aide par exemple, posez-vous la question: Est-ce que j'ai vraiment envie de l'aider aujourd'hui, ou si c'est ma croyance qui m'incite à accepter mais qu'au fond de moi, j'ai envie de refuser? Il peut être aidant de se permettre un moment d'introspection pour ensuite faire un choix conscient. Prendre conscience de ses fonctionnements est la porte d'entrée vers le changement. Plus vous serez en mesure d'observer vos croyances et leurs impacts sur votre quotidien, plus vous ferez des choix en fonction de vous.


Si par exemple, vous vous sentez aimé par vos proches lorsque vous leur rendez service, que cela vous rend heureux de le faire et que cela comble des besoins, je ne vois pas la nécessité d'arrêter. L'important est que ça ne soit pas au détriment de vos limites et de vos besoins personnels et que ça ne vous conduise pas vers l'insatisfaction en relation et vers l'épuisement. Nous pouvons être aimé et respecté par nos proches même si nous mettons des limites. C'est l'amour de soi que nous développons lorsque nous agissons ainsi. 


Je vais maintenant conclure avec une croyance qui peut nous empêcher de passer à l'action et qui, à mon avis, nous arrive tous de la porter à l'occasion. On peut parfois croire profondément que nous n'allons pas y arriver, que nous allons échouer. Nous pouvons tellement y croire que nous n'osons pas passer à l'action. Cette croyance maintient dans la peur de ne pas réussir, la peur de l'échec, la peur du jugement des autres, etc. Et si nous la transformions en croyance ressource? Cela deviendrait: je vais réussir (ou je vais y arriver). Vous voyez la différence? Avec la croyance ressource, il y a toutes les possibilités qui s'ouvrent à nous, nous avons envie de passer à l'action, d'être créatif et de s'entourer de personnes qui nous aideront à atteindre notre objectif. La vie s'ouvre à nous! N'est-ce pas merveilleux? 


Je vous souhaite une belle exploration de vos croyances et aussi de croire en vous!

Karine 




© 2020 Karine Lapointe - Tous droits réservés