Être hypersensible - Des pistes pour mieux se comprendre




Nombreuses personnes ressentent leurs émotions intensément et lorsqu'elles les expriment aux autres, il leur arrive parfois de se sentir incompris et jugé. Ces réactions de la part des autres font parfois sentir la personne hypersensible comme anormale et pour se protéger de la blessure du jugement, elle peut se refermer et vouloir contrôler ses émotions.


Marche à contre-courant

Aller à l'encontre de sa nature profonde demande beaucoup d'énergie. C'est comme marcher dans une rivière à contre-courant. Cette lutte intérieure peut mener au sentiment de ne pas être aimé pour qui l'on est. Il a été prouvé scientifiquement que les processus cérébraux des personnes hypersensibles se traduisent par une surexcitation dans les zones neuronales relatives aux émotions et à l’interaction. Je trouve que de savoir cela, ça aide à mieux se comprendre et à voir que les émotions vécues ne sont pas anormales. Le cerveau des personnes hypersensibles fonctionne ainsi, c'est un fait et une réalité.


Pour t'aider à mieux te comprendre, je te partage aujourd'hui un texte de Josée Brissette. Le voici:


'' La personne hypersensible a refoulé beaucoup d’émotions depuis son enfance et elle continue souvent à en refouler encore dans son présent. Comme elle est hypersensible, elle peut vivre de nombreux déclencheurs dans une même journée donc, de nombreuses émotions. De plus, comme souvent elle ne s’accepte pas et ne se connaît pas bien, elle ne sait pas ce qu’elle vit exactement. Parfois ça peut être de la honte, de la culpabilité, de l’infériorité, de la déception, des blessures, des peurs, de l’impuissance, mais souvent tout est ramené à la peine et à la colère. Ce qui n’est pas nécessairement ce qu’elle vit réellement.

La personne hypersensible a des besoins qui sont souvent plus intenses que les autres :

  • Besoin de mettre des mots sur ce qu’elle vit afin de toucher la véritable émotion qui n’est pas toujours la colère ou la peine;

  • Besoin d’être entendue dans son vécu afin de libérer son trop-plein d’émotions et d’apprendre à s’accepter ;

  • Besoin d’apprendre à se connaître davantage afin de mieux vivre ses émotions;

  • Besoin d’apprendre à connaître ses différents besoins et ses limites ;

  • Besoin d’apprendre à s’aimer et s’accepter dans cette sensibilité qui souvent la dépasse.

Si la personne hypersensible a la chance d’avoir un entourage qui peut la comprendre et l’accepter comme elle est, sans la juger, cela sera grandement aidant. Toutefois, il arrive que l’entourage, qui ne la comprend pas, l’amène encore à refouler ce qu’elle vit en lui disant de prendre sur elle et d’être moins sensible. La personne hypersensible ne peut pas être moins sensible, elle est comme ça. Elle doit juste apprendre à s’accepter et mieux composer avec sa grande sensibilité, dans le respect d’elle-même et des autres.''


Le chemin vers l'acceptation

J'aimerais rajouter que l'acceptation de soi est primordiale. C'est une étape qui prend du temps, mais en s'acceptant mieux, le regard de l'autre à moins d'impact sur soi et ça permet de mieux s'assumer et ainsi s'exprimer et exister en toute liberté. Ce chemin mène vers l'amour de soi et plus de bonheur en relation. Nous sommes tous différents et ton hypersensibilité fait partie de qui tu es. Il te permet sans doute d'être plus empathique aux autres et contient plusieurs forces.


Le choix de l'entourage

Il est important de pouvoir être soi avec des personnes avec qui tu te sentiras à l'aise et où tu pourras te montrer tel que tu es. Une personne qui saura t'accueillir et t'écouter avec compassion. Tu verras par la suite que ta sensibilité est acceptée et ça t'aidera aussi à suivre ce chemin en retour. Nous vivons tous des émotions, ça fait partie de l'être humain. Si tu sens qu'il n'y a personne qui peut te comprendre, un.e thérapeute pourra faire la différence.


Je suis une hypersensible

Pour ma part, je suis aussi une hypersensible et j'ai appris à en faire une force. Ça me permet d'être plus sensible aux personnes que j'accompagne en thérapie. Je ne les juge pas et je les aime tels qu'ils sont.


Ça n'a pas toujours été comme ça mais je vis aujourd'hui librement mes émotions sans les cacher. Dans mon processus, je me suis montrée (graduellement et à mon rythme) telle que je suis à certaines personnes dont je me sentais en confiance et j'ai vu, ressenti tout leur amour. Ça m'a fait un grand bien et j'ai pu voir que je suis aimée pour qui je suis. Ça m'a nourri profondément et ça m'a encouragé à continuer! :)


À ce jour, si je me sens jugée, je m'offre en retour de la bienveillance. Je ne poursuis pas cette roue du jugement et je me répète: '' C'est correct, je suis comme ça.'' En retour, ça me permet de ne pas refouler et je vis mes émotions telles qu'elles se présentent. Je me suis libérée du jugement envers moi.


Je te souhaite une belle route vers une meilleure compréhension de toi. Et c'est en se comprenant mieux qu'on arrive graduellement à s'accepter!


Avec amour,

Karine





© 2020 Karine Lapointe - Tous droits réservés